lundi 30 avril 2007

Chapitre 1 : En route pour la Fosse (la Nourriture)

Tu seras un grand homme, mon fils

Avec l'esprit d'un loup et la force d'un ours

Tu seras mon successeur

Le trône te reviendra à ma mort

Tes frères sont lâches et dénués d'intérêts pour la guerre que nous tenons contre les envahisseurs

Tu es moi quand j'avais ton âge

Je le vois dans ton regard

Et même si tu n'as que quelques mois

Rien ni personne ne prendra ton héritage

Ou il gouttera à mon arme sacrée

LA NOURRITURE

Domaine vaste mais ô combien important. Trouver de quoi manger et de quoi boire nécessite parfois des heures voire des jours de chasse au milieu desquels on est amené à se battre, braver mille dangers et suer sang et eau. Tout ça pour quelques bouts de viande et un peu d'eau salée. L'eau, justement, est quasi inexistante. Comme la Fosse a été bâtie sous Londres entre trois stations de métro, au milieu des égouts, il est normal de ne pas avoir un courant d'eau de source potable. L'eau que l'on trouve est celle des égouts, des fuites de canalisations de la ville, des pluies... Autrefois, il y avait encore une pièce quelque part où était stockés eau, nourriture, cigarettes et produits divers pour le foyer comme du papier toilette par exemple. Mais au fil du temps et faute de rations, tout le stock s'est épuisé pour ne devenir que souvenir il y a un an. Aujourd'hui, cette pièce sert à entreposer les carcasses diverses qui ne s'utilisent pas. Mais peu de personnes sait où elle se trouve.

Alors pour trouver de l'eau, les volontaires sillonnent les tunnels à la recherche des tuyaux et autres flaques de pluie. Certains ont eu la bonne idée de placer des récipients sous les bouches d'aération afin d'en récupérer de bonne qualité mais les trésors comme ça ne restent jamais très longtemps.

L'eau a le goût de calcaire, de terre ou de déjections mais elle permet de maintenir en vie et c'est bien le plus important. Comme les gens d'aujourd'hui ne font pas de caprices à propos d'un goût ou d'un emballage quelconque, il est nettement plus facile de nourrir et abreuver quelqu'un. Alors bien sûr, boire ces eaux est très dangereux, elles contiennent bactéries et microbes en tout genre. Soit elles sont traitées par des spécialistes que de rares tribus ont ou connaissent, soit elles sont malheureusement la cause de maladies incurables qui aboutissent à un mort prématurée.

Cependant, il existe une rumeur qui circule depuis quelques temps maintenant : un membre des Zodiac Priest aurait trouvé un robinet avec une arrivée d'eau potable à la station de Tulse Hill. Celui-ci aurait fait des provisions et aurait été aperçu par une escouade de Snakes. Cette station de métro étant le refuge des Morgoth, les gens ont bien du mal à croire à cette rumeur. Mais le fait de ne jamais voir un membre des Zodiac Priest chercher de l'eau pousse parfois au scepticisme.

En ce qui concerne la nourriture, il y a trois façons de se sustenter dans la Fosse : la terre et les feuilles, les rats et autres animaux errant, l'homme. De cette sorte, il y en a pour tous les goûts. Les végétariens peuvent se contenter de terres sèches et de feuilles trempées, les cannibales n'ont aucun problème à trouver de quoi manger et les autres, s'ils n'ont pas peur, ont de la viande plus ou moins savoureuse à portée. A condition de savoir chasser évidemment.

Toutes les terres ne sont pas comestibles, celles que l'on trouve sous ses pieds par exemple ne l'est plus depuis longtemps. De préférence, il est conseillé de manger une terre qui n'a pas été souillée par le sang ou par une bataille. Il suffit de trier scrupuleusement les ingrédients qui la composent pour ne pas tomber malade. Après avoir retiré les cailloux, les broches métalliques, le sable et les éventuels dépôts, on peut la déguster froide ou chaude. Les racines d'herbes lui donnent un goût particulier, la rendant délicieuse. A chaud, on la fait revenir avec un peu d'eau et on la mange avec des copeaux de feuilles trempées, si toutefois on a la chance d'en trouver. Pour ceux qui possèdent du sel, une pincée suffit à relever le goût âpre de la terre. Un bol parvient normalement à caler l'estomac d'un homme pendant six heures, quatre s'il est sans cesse en activité.

Le rat est l'animal le plus convoité dans la Fosse. Non pas qu'il soit exquis, il est tout simplement plus nombreux et facile à chasser. Malheureusement, il faut deux rats pour nourrir un seul homme, ce qui revient souvent à faire des chasses qui s'éternisent. Et dans ce cas là, les premières bêtes tuées finissent par pourrir et devenir indigestes. C'est pourquoi la chasse au rat se fait en "famille" afin de le manger aussitôt. On lui coupe la tête et la queue – que l'on peut garder pour diverses raisons, selon ses hobbys – et on le mange cru en commençant par le ventre. Ses petites pattes sont comestibles mais il y a peu de viande dessus, à moins de tomber sur un rat gigantesque. Evidemment, il est meilleur et conseillé de cuire son rat. D'abord pour éliminer tous les microbes qu'il transporte et ensuite pour le goût. Auquel cas, on lui coupe juste la tête et les pattes, la queue, une fois frit, est la partie du corps la plus délicieuse.

A noter que le sang chaud du rat est l'ingrédient le plus utilisé pour l'accomplissement d'un rituel tribal.

Les autres animaux que l'on peut trouver dans la Fosse sont surtout des animaux domestiques comme le chien et le chat. On trouve aussi des oiseaux, des rongeurs et parfois des poissons. Là encore, toutes ces viandes sont mangeables crues ou cuites selon les préférences mais afin de préserver sa santé physique, il est préférable de les avaler après une longue cuisson.

Le chien, comme le chat, demande à être dépecer entièrement. La fourrure servant ensuite à la confection des armures. Les pattes sont coupées et cuites à part pour que les os soient utilisés chaud là aussi pour la confection d'armures ou d'armes. La tête est comestible, les yeux réunissant un maximum de vitamines et de protéines. Le reste du corps ne sert à rien d'autre qu'à manger.

Les oiseaux qui s'égarent dans la Fosse sont en majorité des pigeons, des moineaux, des piafs. Le sang du pigeon est utilisé pour les bébés afin de préserver la chaleur de leur nid douillet. Mais les oiseaux ne font qu'un maigre et exécrable repas. Les rongeurs sont eux moins nombreux mais nettement meilleurs. Il est déjà arrivé de trouver des écureuils, un castor, des hamsters et dans un autre registre les rats bien sûr. Les fourrures valent très cher au troc. Surtout celle d'un écureuil, plus longue, plus douce, plus chaude et plus épaisse que les autres. Niveau goût de la viande en revanche, l'écureuil n'est pas aussi savoureux que pratique. Les gens lui préfèrent le hamster. Sa morphologie fait que si vous le laissez cuire pendant trois heures, ses os seront ramollis et mangeables, ce qui évite de grignoter de peur d'avaler un os minuscule.

Les poissons qui échouent dans les égouts proviennent de la Tamise. Il n'y a aucune chance que vous trouviez de la truite ou du saumon mais des sardines et autres poissons de petite taille. Et à moins de manger comme Gollum, il est meilleur cuit avec un nid de feuilles séchées.

Posté par le_spartiate à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapitre 1 : En route pour la Fosse (la Nourriture)

Nouveau commentaire